Les productions végétales de demain doivent répondre à des défis multiples : nourrir une population mondiale en accroissement constant, s'adapter aux modifications climatiques, et assurer une meilleure préservation de l’environnement avec notamment des demandes sociétales de réduction d’intrants chimiques. L’objectif principal du master Biologie Végétale est de regrouper au sein d’une même formation les différentes matières associées à l’analyse des plantes et de leur habitat. dans une approche pluridisciplinaire, pour permettre aux étudiant(e)s de ce cursus d’être à même de comprendre et d’analyser les différents niveaux d’organisation de la plante, allant du gène à son écosystème, en interaction avec son environnement, qu’il soit biotique, abiotique ou modifié par l’homme.

Cette mention comprend un seul parcours: Biologie des Plantes et Microorganismes associés (BIPMA)

Plaquette de présentation de la formation
 

Principaux secteurs d'activité:

  • Firmes semencières, de valorisation du végétal
  • Sociétés agrochimique (phytosanitaires et fertilisation)
  • Start-up innovantes en biotechnologies végétales (procédés biologique pour la protection et l’alimentation des plantes, développement de nouveaux caractères d’intérêt dans une plante cultivée…)
  • Organismes de conseils, d'expertise en environnement
  • Bureaux d’études, PME du secteur de l’environnement
  • Chambres d’agriculture
  • Domaine académique (Universités, CNRS, Observatoire Midi-Pyrénées..., principalement après un doctorat

Principaux métiers:

  • Ingénieur(e) d'études en entreprise (services R&D) et dans les centres et instituts de recherche (création, production, amélioration et valorisation du végétal)
  • Ingénieur(e) en expérimentation végétale
  • Ecotoxicologue
  • Ingénieur(e) écologue
  • Consultant(e) ou chargé(e) d’études en environnement
  • Chercheur(se) ou enseignant(e)-chercheur(se) (après un doctorat)